Créée il y a un siècle, la Carte familles nombreuses a évolué au fil du temps et des besoins de son époque. Coup de projecteur sur les moments phares de son histoire.

Les années 1920 : le succès dès sa création

À l’issue de la Première Guerre mondiale, le Gouvernement favorise les politiques natalistes. En octobre 1921, les pouvoirs publics créent ainsi un tarif préférentiel dans les chemins de fer pour les familles de trois enfants et plus. La Carte familles nombreuses est née ! Son principe est le même qu’aujourd’hui : une réduction de 30 % à 75 %, selon le nombre d’enfants que compte la famille. Le succès est immédiat. Après deux ans d’existence, le succès de la Carte ne se dément pas : on enregistre 5 millions de voyages, soit 10 fois plus qu’en 1921. Dans les années 1930, on comptera jusqu’à 16 millions de voyages par an.

Les années 1940 – 1950 : les premières évolutions

À l’issue de la Deuxième Guerre mondiale, le train devient le principal moyen de transport pour les familles qui souhaitent revoir leurs proches. La Carte familles nombreuses et le billet de Famille sont devenus des avantages incontournables pour les déplacements familiaux. On comptera en 1952 jusqu’à 3,7 millions de cartes distribuées par an ! En 1947, la Carte familles nombreuses s’utilise désormais aussi sur le réseau de la RATP. Un droit de confection (forfait administratif) est demandé à chaque création. Il est aujourd’hui de 19 €/pour 2 ans par famille.

 
Film publicitaire « le coup de chapeau » qui fait la promotion des tarifs de la SNCF, dont la Carte familles nombreuses, filmé par le SDAC archives SNCF, 1952.

Le coup de chapeau | Open archives (sncf.com)

Crédits : SARDO MEDIATHEQUE SNCF
 

Les années 1960 : l’essor de la voiture

Dans les années 1960, avec les 30 Glorieuses, les transports individuels prennent le pas sur le train. Les familles plébiscitent la voiture qui leur promet plus de souplesse et d’autonomie. La Carte familles nombreuses est moins utilisée. Les pouvoirs publics et la SNCF remettent alors en cause l’utilité sociale des tarifs préférentiels, d’autant que la SNCF propose également sa propre politique tarifaire. La Carte résiste. En 1961, pour tenir compte des évolutions de la société et des spécificités de l’après-guerre, les enfants recueillis sont intégrés sur les cartes des familles.

 

Les années 1970 à 1990 : ouverture et simplification de la Carte familles nombreuses

En 1975, avec la création de la Carte orange par la RATP, la Carte familles nombreuses s’ouvre aux trajets pendulaires en banlieue parisienne. En 1976, son usage est autorisé pour toutes les familles de la CEE résidant en France. Ces deux décennies voient l’usage de la Carte familles nombreuses décliner fortement puis se stabiliser. Les familles privilégient les voyages en voiture, et la construction des autoroutes amplifie le phénomène. Il faut attendre le début des années 2000 et la massification de l’usage du TGV pour que la Carte familles nombreuses retrouve ses usagers.

Film promotionnel de la SNCF et de la RATP expliquant les réductions pour les familles nombreuses, 1973, INA.

SNCF : réductions familles nombreuses | INA

Les années 2000-2010 : modernisation de la Carte familles nombreuses

En 2005, dans le cadre de la Conférence des Familles, initiée par le Gouvernement, la Carte familles nombreuses se renouvelle, avec des services complémentaires :

  • Le dossier de souscription est disponible à la SNCF, CAF, mairies… et en ligne.
  • Un nouveau logo intègre désormais Marianne pour montrer l’intérêt de l’État pour ce dispositif.
  • La Carte est ouverte aux partenariats avec des entreprises privées dont les produits et les services sont adaptés aux besoins des familles nombreuses. Le réseau des partenaires, géré par l’Unaf, compte 65 enseignes.

À partir de 2007, la Carte familles nombreuses est ouverte à toutes les familles résidant en France, peu importe leur nationalité. La volonté des pouvoirs publics est de revenir à une politique sociale, en luttant contre la pauvreté et en favorisant les déplacements collectifs.

En 2008, le Gouvernement réfléchit à supprimer sa subvention aux tarifications sociales de la SNCF, dont la Carte familles nombreuses. Près de 4 millions de personnes utilisent ce dispositif. Le président de l’Unaf est reçu par le Président de la République, qui confirme que le maintien du financement de la Carte familles nombreuses comme un dispositif de politique familiale et non un simple outil tarifaire.

Une délégation de l’UNAF est reçue à l’Elysée par Le Président de la République, le Ministre des Transports et la secrétaire d’Etat à la Famille. www.unaf70ans.com

Enfin, en 2017, les couples séparés, divorcés et les familles recomposées peuvent demander la Carte familles nombreuses, dès que les parents bénéficient de la garde alternée de leurs enfants.

Aujourd’hui, 850 000 cartes sont éditées chaque année. 1,7 million de familles en sont potentiellement bénéficiaires (1 famille avec enfant sur 5).

Conseils aux familles sur Prendre soin de ma famille

Depuis 100 ans la Carte familles nombreuses traverse les époques. Adaptée aux attentes et aux usages des familles, cette carte est plus un simple carnet de réductions intéressantes : c’est axe de politique familiale pour amoindrir la perte de pouvoir d’achat des familles nombreuses dans toute leur diversité.